Vos questions sont entre de bonnes mains

Tubage cheminée

Partager
Envoyer par email

Tubage cheminée : une adaptation conforme à la réglementation.

Vous avez choisi le type de tubage que vous souhaitez, qu'il soit flexible, à double paroi ou rigide à simple paroi : il ne vous reste plus qu'à le mettre en place en respectant les consignes de sécurité.

Utilité du tubage

Introduction

Un conduit maçonné respectant les consignes de sécurité peut suffire à la plupart des installations de cheminée, mais par choix ou par nécessité vous pouvez avoir besoin de tuber.

Les circonstances nécessitant une adaptation sont variées :

  • adaptation à la section ;
  • amélioration de l'isolation du conduit ;
  • protection :
    • contre la corrosion,
    • contre le bistrage.

Les interdits de la réglementation

Le tubage de cheminée est réglementé, et interdit certaines pratiques :

  • Le tubage du conduit doit se faire sur toute la longueur de celui-ci : il est interdit de n'en tuber qu'une seule partie.
  • Si vous traversez un plancher, votre tube doit avoir une double paroi, et ce jusqu'à la sortie de cheminée.
  • L'angle de la partie raccordement ne doit pas faire plus de 90 °.
  • Le tubage d'un conduit ne peut être réalisé dans les cas suivants :
    • conduit de fumée collectif dit « shunt »,
    • conduit de fumée collectif dit « Alsace ».

Tubage cheminée : les travaux à réaliser au préalable.

Des travaux sont nécessaires avant toute pose de tubage :

Type de travaux Explications
Travaux de maçonnerie
  • Il est nécessaire de poser un tubage dans un conduit parfaitement stable : en aucun cas, le tubage ne permet de reconstituer la stabilité de celui-ci.  Norme NF P 51-201.
  • Les souches doivent être couronnées : mise en place de chapeau de cheminée.
Travaux de ramonage
  • Le conduit doit obligatoirement être ramoné avant toute pose de tubage.
  • S'il présente des traces de condensation, laissez sécher le conduit autant de temps que nécessaire.
Travaux de vacuité Le conduit doit être obligatoirement sondé sur toute sa longueur pour vérifier :
  • qu'il est bien vide,
  • que son diamètre est suffisant sur toute la longueur du conduit pour accueillir le tubage.

Mise en place du tubage

Une fois les travaux de préparation réalisés, il convient de faire poser le tubage choisi :

À savoir : faire poser son tubage par un professionnel garantit la pose. Celui-ci vous fournira le certificat réclamé par les assurances (garantie décennale et responsabilité civile).

Trouvez un professionnel dans votre région

Une plaque signalétique doit ainsi être apposée au bas du conduit de cheminée.

Le tubage doit ainsi être posé selon les recommandations du fabricant :

Conseil de pose Explications
Respectez le sens de la pose : la partie mâle doit être placée en bas.
  • Ce sens de pose est très souvent indiqué sur les produits sous la forme d'une flèche.
  • Il facilite l'évacuation des condensats (écoulement de la condensation) et non celui de la fumée.
Introduisez votre tubage par le haut ou par le bas, dans la logique de votre installation -
Respectez les conseils du fabricant concernant les accessoires de raccords. Les accessoires de raccords doivent être choisis avec soin :
  • Les colliers doivent être du même métal que celui du tubage.
  • Ils doivent être fixés sur les différents côtés :
    • du côté du couronnement,
    • du côté de l'embrase du conduit.
Respectez les valeurs de ventilation. Le tubage doit pouvoir se dilater sans endommager le conduit :
  • Il est nécessaire de prévoir un orifice de 5 cm² maximum en hauteur. Cela permet de limiter les dégâts possibles dus à la pluie.
  • Prévoyez un minimum de 20 cm² sur la partie du bas.

Pose d'un tube rigide

Le tubage rigide est introduit par le bas :

  • Repérer avant tout le sens du montage, indiqué la plupart du temps d'une flèche.
  • Ôter la poterie ou le chapeau qui coiffe le conduit de cheminée.
  • L'ensemble du tubage doit reposer sur un support près de l'avaloir.
  • Les tubes s'emboîtent en commençant par le bas et en remontant vers le haut.
    • commencer par deux pièces,
    • lever l'ensemble, emboîter la troisième pièce,
    • continuer jusqu'à la hauteur souhaitée.
  • Fixer le tubage rigide à l'aide de collier et de clips de verrouillage fournis par le fabricant.

Pose d'un tube flexible

Le tubage flexible peut être introduit par le haut et par le bas, mais pour des raisons de praticité, il est souvent introduit par le haut.

Il faut calculer la longueur nécessaire sans omettre d'y ajouter une bonne longueur en vue des dévoiements.

  • Repérer avant tout le sens du montage, indiqué la plupart du temps d'une flèche.
  • Ôter la poterie ou le chapeau qui coiffe le conduit de cheminée.
  • Fixer le tubage à l'aide de colliers faits du même métal que le tube.
  • Terminer par la pose du chapeau.

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question

Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics.

Des spécialistes de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !

Demander des devis

Merci de préciser le type de prestation souhaitée afin de vous orienter vers les pros qu'il vous faut.

Merci de préciser votre code postal.



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

Avec notre newsletter hebdo, recevez enfin des réponses fiables à vos questions du quotidien dans votre boite aux lettres !

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.